CERFO >  Atlas des projets de recherche en foresterie

Atlas des projets de recherche en foresterie BETA

Projet #30 : "Forêt mosaïque et pertes par chablis"

Description

Objectif

Évaluer l'impact d'une plus grande dispersion des aires de coupe sur les pertes par chablis.
Étudier l'effet du patron de répartition des coupes et des variables du milieu sur les pertes par chablis dans les lisières. En particulier, le projet vise à :
- Caractériser les lisières laissées dans le cadre de stratégies de coupe conventionnelles et celles associées à une forêt mosaïque;
- Caractériser la répartition spatiale du chablis en fonction de la dimension de la coupe;
- Comparer les pertes par chablis pour les deux stratégies à l'échelle de la lisière individuelle, de même qu'à celle de l'unité d'aménagement.

Résumé

Le fait de réaliser des coupes à blanc engendre la création de lisières boisées exposées aux vents. Des pertes par chablis considérables peuvent donc y survenir. L'ampleur des pertes causées par le chablis est influencée par le patron de répartition des coupes.

Cette étude compare les pertes par chablis en bordure de coupes associées à deux patrons de répartition (coupes aglomérées et coupes dispersées) dans la sapinière à bouleau blanc de l'est. Le projet vise à étudier l'effet du patron de répartition des coupes et des variables du milieu sur les pertes par chablis dans les lisières.

L'étude s'est déroulée au sud du sous-domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau blanc de l'Est, région écologique du 5e Massif du lac Jacques-Cartier. Le territoire étudié est d'une superficie d'environ 220 km² et comprend deux secteurs, soit la Forêt Montmorency et l'aire commune voisine (31-07), situés à 75 km au nord de la ville de Québec.

L'indice d'exposition de lisière et la hauteur moyenne du peuplement résiduel ont un impact hautement significatif sur l'incidence et la sévérité des chablis. Pour prédire la proportion de chablis dans la lisière, il faut considérer l'âge moyen, la densité des tiges et le pourcentage de sapin baumier laissé en lisière. Pour minimiser les pertes par chablis à l'échelle du parterre de récolte, les coupes doivent être petites et sinueuses, tandis que les peuplements de lisière doivent posséder une faible hauteur, un jeune âge, une forte densité de tige et peu de sapin baumier.

Détails

Types d'étudesSylviculture
Traitements
Année d'établissement1995
MesuresDénombrement des tiges marchandes par essence
Année de mesures2000
Régions administratives Capitale-Nationale
Mots clésSapin baumier, Chablis, Lisière de coupe, Forêt Montmorency, Patron de coupe

Contacts

Contact principal

  • Ruel, Jean-Claude
    Organisation : Centre d'étude de la forêt (CEF) - Université Laval (Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique)
    Téléphone : (418) 656-2131
    Courriel : Jean-Claude.Ruel@sbf.ulaval.ca

Collaborateurs

  • Bélanger, Louis
  • Larouche, Catherine

Publications

Liste de publications

  • 2005. Effet du patron de répartition des coupes et des variables du milieu sur les pertes par chablis dans les lisières : Cas de la sapinière à bouleau blanc de l'Est. Mémoire de maîtrise, Université Laval. Larouche, C.
  • 2007. L'effet du patron de répartition des coupes sur les pertes par chablis : le cas de la sapinière à bouleau blanc de l'Est. Forestry Chronicle 83 : 84-91. Larouche, C.; Ruel, J.-C.; Bélanger, L.

Dispositifs