CERFO >  Atlas des projets de recherche en foresterie

Atlas des projets de recherche en foresterie BETA

Projet #59 : "Évaluation de l'effet de l'ouverture du couvert sur la réponse photosynthétique et le gain en carbone de semis d'érable à sucre, de bouleau jaune et de hêtre"

Description

Objectif

Évaluer l'effet de l'ouverture du couvert sur la réponse photosynthétique et le gain en carbone journalier de semis d'érable à sucre, de bouleau jaune et de hêtre.

Résumé

La réponse photosynthétique à la lumière, au niveau de la feuille, et le gain journalier en carbone au niveau de la plante ont été évalués chez les semis hémisciaphiles du bouleau jaune (Betula alleghaniensis Britton) et les semis sciaphiles de l'érable à sucre (Acer saccharum Marsh.) et du hêtre à grandes feuilles (Fagus grandifolia Ehrh.) dans des trouées et sous couvert fermé dans un peuplement d'érable à sucre à Duchesnay, situé au nord de Québec, dans le domaine bioclimatique de l'érablière à bouleau jaune.

Les résultats de cette étude démontrent que les trois espèces avaient une plus grande capacité photosynthétique maximale (Amax) dans les trouées qu'à l'ombre. Toutefois, le bouleau jaune et le hêtre répondaient de façon plus marquée que l'érable à sucre à l'augmentation de la luminosité (i.e., l'augmentation de l'Amax entre couvert fermé et trouées était de plus grande amplitude chez ces deux espèces). Le haut degré de plasticité observé chez le hêtre suggère que la plasticité photosynthétique ne décroit pas nécessairement avec l'accroissement de la tolérance à l'ombre, du moins lorsqu'on compare entre elles quelques espèces de fin de succession. Le gain journalier en carbone par unité de surface foliaire (CA) était, chez les trois espèces, significativement plus élevé dans les trouées qu'à l'ombre. Cependant, aucune différence significative de gain en carbone au niveau de la plante (CW) n'a été observée entre les trouées et les conditions ombragées. À l'ombre, il n'y avait pas de différence quant au CA et au CW entre les espèces. Dans les trouées, le hêtre avait un CA significativement plus élevé que celui de l'érable à sucre, mais similaire à celui du bouleau jaune. Ce dernier avait un CW significativement plus élevé que celui de l'érable, mais similaire à celui du hêtre. L'érable à sucre présentait des gains en carbone plus faibles que le bouleau jaune et le hêtre tant à l'ombre que sous les trouées; néanmoins, il est l'espèce dominante sur le site étudié. Ces résultats indiquent que bien que le gain en carbone au niveau de la plante entière soit présumément lié plus étroitement à la croissance et à la survie d'une espèce que la photosynthèse foliaire, il est encore assez éloigné du succès écologique d'une espèce.

Détails

Types d'étudesSylviculture
TraitementsCoupe de jardinage (CJ)
Année d'établissement1993
MesuresGain en carbone foliaire
Année de mesures1993; 1994
Régions administratives Capitale-Nationale
Mots clésLumière, Trouée, Coupe de jardinage (CJ), Régénération, Érable à sucre, Bouleau jaune, Hêtre à grandes feuilles, Tolérance à l'ombre, Gain en carbone, Photosynthèse, Duchesnay

Contacts

Contact principal

  • Beaudet, Marilou
    Organisation : Centre d'étude de la forêt (CEF) - Université Laval (Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique)
    Téléphone :
    Courriel :
  • Messier, Christian
    Organisation : Université du Québec à Montréal (GREFi)
    Téléphone : (514) 987-3000
    Courriel : messier.christian@uqam.ca

Collaborateurs

  • Hilbert, David W
  • Wang, M.

Publications

Liste de publications

  • 2000. Leaf- and plant-level carbon gain in yellow birch, sugar maple and beech seedlings from contrasting forest light environments. Can. J. For. Res. 30(3):390-404. Beaudet, M.; Messier, C.; Hilbert, D.W.; Lo, E.; Wang, Z.M.; Lechowicz, M.J.

Dispositifs