CERFO >  Atlas des projets de recherche en foresterie

Atlas des projets de recherche en foresterie BETA

Projet #72 : "Étude des effets des coupes de jardinage par pied d'arbre dans des forêts inéquiennes de la zone feuillue"

Description

Objectif

Les objectifs consistent à évaluer les effets à long terme de la coupe de jardinage sur :
1) le rendement forestier (accroissement, recrutement, mortalité);
2) la structure et la composition des peuplements;
3) les caractéristiques des tiges (qualité et vigueur);
4) le rendement financier (volumes récoltés et valeur du peuplement sur pied);
5) le maintien des attributs des vieilles forêts.

Résumé

Par le passé, l'exploitation de la forêt feuillue au Québec était axée sur le prélèvement des tiges ayant la plus grande valeur commerciale. L'objectif était essentiellement de maximiser la rentabilité immédiate de l'intervention sans égard à la dynamique naturelle de ces forêts et sans objectifs sylvicoles. Cette pratique a mené bien souvent à l'appauvrissement des forêts feuillues en bois de qualité et en essences désirées. Ce constat a suscité le besoin d'expérimenter des traitements sylvicoles ayant pour objectif une production soutenue en bois de qualité tout en respectant la dynamique naturelle de ces forêts.

De 1983 à 1997, la DRF a établi un réseau de 37 blocs expérimentaux répartis à la grandeur de la zone de la forêt feuillue du Québec. Ces blocs sont situés dans l'Outaouais (Forêt Gatineau, lac-Tellefer), dans les Laurentides et Lanaudière (Sainte-Véronique - Forêt Mousseau, lac du Cordon (Saint-Jovite), Saint-Donat, Saint-Michel des Saints) dans la Mauricie (Réserve Mastigouche), dans la région de Québec (Duchesnay, Montmagny), en Estrie (lac Mégantic), dans le Bas-Saint Laurent (Ruisseau Bouleau et Lac-Bénédict) et en Gaspésie (Restigouche).

Chaque bloc est composé de deux unités expérimentales, l'une traitée par coupe de jardinage et l'autre demeure sans interventions (témoin). L'intervention de jardinage par pied d'arbre a prescrit un prélèvement moyen de 7,4 m²/ha (28 % de la surface terrière initiale). La surface terrière résiduelle moyenne était de 18,7 m²/ ha.

Plusieurs résultats sur l'accroissement et la régénération des peuplements feuillus à la suite des coupes de jardinage pratiquées dans les placettes expérimentales à l'échelle de la province ont été publiés après cinq ans (Majcen et Richard, 1992; Majcen et Richard, 1995; Majcen, 1996), après dix ans (Majcen 1995; Majcen 1997; Bédard et Majcen 2001, 2003) et après quinze ans (Majcen et Bédard 2000; et Majcen et al. 2005). Ces résultats démontrent que la coupe de jardinage favorise la production nette du peuplement, en stimulant l'accroissement des tiges les plus vigoureuses laissées sur pied et en minimisant les pertes par la récolte prioritaire des tiges de moins bonne qualité. Les coupes de jardinage peuvent assurer le renouvellement des peuplements avec des rotations d'une vingtaine d'années en moyenne et un prélèvement de 30 % de la surface terrière initiale

Les mesures effectuées quinze ans après la coupe de jardinage démontrent que les distributions des tiges ressemblent à la forme initiale. Dans la majorité des cas, cette forme ressemble à un « J » inversé, caractéristique des peuplements inéquiennes. Dans certaines unités, on peut remarquer le déplacement des tiges entre les classes de diamètre. Le nombre de tiges diminue dans la première classe (10 à 18 cm) de tous les témoins et dans la majorité des unités jardinées au profit des classes supérieures. Toutefois, la quantité élevée de gaules qui se sont développées après la coupe devrait permettre de combler ce déficit au cours des prochaines années.

La coupe de jardinage a eu un effet positif sur le développement des gaules des essences commerciales. Dans la majorité des blocs, la régénération est dominée par les gaules d'érable à sucre et de hêtre. Le nombre de gaules de hêtre est parfois très élevé, mais selon les résultats obtenus, la coupe ne semble pas être responsable de son abondance. Des analyses supplémentaires devront être effectuées afin de préciser avantage la dynamique du hêtre dans les peuplements jardinés et témoins. Le bouleau jaune se comporte bien dans plusieurs unités jardinées, surtout dans les petites ouvertures. Il est donc suggéré, en présence de semenciers de bouleau jaune et sur les stations qui lui sont favorables, de créer de petites ouvertures et de scarifier légèrement le sol afin de stimuler sa régénération.

Les résultats ont donc démontrés dans ce cas que la mortalité a beaucoup plus touché les tiges pourvues de défauts majeurs qui altéraient la vigueur. Près de 75 % de la surface terrière perdue par la mortalité dans les unités jardinées était composée de tiges avec des défauts majeurs et cette proportion a atteint 85 % dans les témoins.

À noter que les données recueillies dans ce dispositif ont été utilisées dans le cadre du projet Étude du développement des tiges d'essences feuillues pour la prévision des rendements forestiers. Ce projet avait pour objectif de développer un modèle de croissance par tiges individuelles. Ce modèle visait à simuler plus précisément les rendements forestiers notamment en améliorant la prédiction de l'effet du traitement sur la croissance des tiges survivantes, sur la mortalité et le recrutement à partir de données empiriques après coupe. Le projet visait également à relier la croissance en diamètre des tiges en fonction de leur vigueur, de leurs défauts et leurs blessures.

Détails

Types d'étudesSylviculture
TraitementsCoupe de jardinage (CJ)
Année d'établissement1983 à 1995
MesuresDiamètre à hauteur de poitrine (dhp)
Année de mesures
Régions administratives Capitale-Nationale, Lanaudière, Laurentides, Montérégie
Mots clésCoupe de jardinage (CJ), Forêt feuillue, Érablière, Érable à sucre, Bouleau jaune

Contacts

Contact principal

  • Bédard, Steve
    Organisation : Ministère des Ressources naturelles et Faune Québec (Direction de la recherche forestière)
    Téléphone : (418) 643-7994
    Courriel : steve.bedard@mrnf.gouv.qc.ca

Collaborateurs

  • Guillemette François
  • Fortin, Mathieu
  • Boulay, Étienne
  • Boulay, Pierrot
  • Hamel, Jocelyn
  • Leblond, Jean-François
  • Labrecque, Éric

Publications

Liste de publications

  • http://www.mrnf.gouv.qc.ca/publications/enligne/forets/activites-recherche/projets/description.asp?numero=65
  • 2001. Ten years response of sugar maple-yellow-birch-beech stand to selection cutting in Quebec. NJAF 18 (4) Bédard, S.; Majcen, Z.
  • 2007. La sylviculture des forêts feuillues : une vision à long terme. Carrefour de la recherche forestière. Bédard, S.; Meunier, S.; Fortin, M.; Guillemette, F.; Godbout, C.
  • 2002. Les effets réels des coupes de jardinage dans les forêts publiques du Québec en 1995 et 1996. MNRF Bédard, S.; Brassard, F.
  • 2004. Coupe de jardinage dans les forêts feuillues du Québec. Info-forêt. Bédard, S.; Majcen, Z.; Meunier, S.
  • 2005. Accroissement et mortalité quinze ans après la coupe de jardinage dans quatorze érablières du Québec méridional. MNRF Majcen, Z.; Bédard, S.; Meunier, S.
  • 1990. Choix des tiges à marquer pour le jardinage d'érablières inéquiennes. Guide technique. Ministère de l'Énergie et des Ressources, Service de la recherche appliquée, Québec. Mémoire no 96. 94 pages. Majcen, Z.; Richard, Y. Ménard, M.; Grenier, T.
  • 1992. Résultats après 5 ans d'un essai de coupe de jardinage dans une érablière. Journal canadien de la recherche forestière 22 : 1623-1629. Majcen, Z.; Richard, Y.
  • 1994. Historique des coupes de jardinage dans les forêts inéquiennes au Québec. Revue forestière française n° 4 : 375 384. Majcen, Z.
  • 1995. Résultats après 10 ans d'un essai de coupe de jardinage dans une érablière. Ministère des Ressources naturelles, Direction de la recherche forestière, Québec. Mémoire no 126. 32 pages Majcen, Z.
  • 1995. Aménagement inéquienne des érablières pour la production de matière ligneuse, p. 303 à 319 in L'érable à sucre, caractéristiques, écologie et aménagement. Ressources naturelles Canada, Service canadien des Forêts. Gouvernement du Québec, ministère des Ressources naturelles, Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, 1995. Majcen, Z.; Richard, Y.
  • 1995. Résultats après 10 ans d'un essai de coupe de jardinage dans une érablière. Ministère des Ressources naturelles, Direction de la recherche forestière, Québec. Mémoire no 126. 32 pages. Majcen, Z.
  • 1995. Coupe de jardinage dans six régions écologiques du Québec et accroissement quinquennal en surface terrière. Ministère des Ressources naturelles, Direction de la recherche forestière, Québec. Mémoire n° 120. 27 pages. Majcen, Z.; Richard, Y.
  • 1996. Coupe de jardinage et coupe de succession dans cinq secteurs forestiers. Accroissement quinquennal en surface terrière et état de la régénération. Gouvernement du Québec, ministère des Ressources naturelles, Direction de la recherche forestière. Note de recherche forestière n° 70. 20 p. Majcen, Z.
  • 1999. Dommages causés par le verglas dans trois secteurs forestiers. Gouvernement du Québec, ministère des Ressources naturelles, Direction de la recherche forestière. Note de recherche forestière n° 95. 12 p. Majcen, Z.; Bédard, S.; Blais, L.
  • 2000. Accroissement après 15 ans dans une érablière à la suite de coupes de jardinage de diverses intensités. Gouvernement du Québec, ministère des Ressources naturelles, Direction de la recherche forestière. Note de recherche forestière n° 98. 12 p. Bédard, S.; Majcen, Z.
  • 2000. Accroissement et régénération des prucheraies dix ans après une coupe de jardinage dans une aire d'hivernage de cerf de Virginie. Gouvernement du Québec, ministère des Ressources naturelles, Direction de la recherche forestière. Note de recherche forestière n° 103. 14 p Bédard, S.; Majcen, Z.
  • 2008. Accounting for error correlations in diameter increment modelling: a case study applied to northern hardwood stands in Québec, Canada. Can. J. For. Res. 38 : 2274-2286. Fortin, M.; Bédard, S.; DeBlois, J.; Meunier, S.
  • 2008. Estimation par simulation Monte Carlo de la probabilité de mortalité quinquennale de l'érable à sucre, du bouleau jaune et du hêtre à grandes feuilles en peuplements de feuillus en fonction de la classification MSCR. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Direction de la recherche forestière. Avis technique. 8 p Fortin, M.; Bédard, S.; Guillemette, F.
  • 2008. Evaluation of a tree classification system in relation to mortality risk in Québec northern hardwoods. For. Chron. 84(6) : 886-899. Guillemette, F.; Bédard. S.; Fortin, M.
  • 2008. Predicting individual tree mortality in northern hardwood stands under uneven-aged management in southern Québec, Canada. Ann. For. Sci. 65 (205) 1-12. Fortin, M.; Bédard, S.; DeBlois, J.; Meunier, S.
  • 2009. SaMARE : un modèle par tiges individuelles destiné à la prévision de la croissance des érablières de structure inéquienne du Québec méridional. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Direction de la recherche forestière. Mémoire de recherche forestière n° 155. 44 p. Fortin, M., S. Bédard et J. DeBlois
  • 2009. Assessing and testing prediction uncertainty for single tree-based models: A case study applied to northern hardwood stands in southern Québec, Canada. Ecological Modelling 220 : 2770-2781. Fortin, M., S. Bédard, J. DeBlois et S. Meunier

Dispositifs